clock timer
Panier Réservé pour 00:00min

Bordeaux

Le vignoble de Bordeaux est indéniablement la région viticole la plus reconnue au monde, réputation forgée par les plus grands domaines de France. D’une superficie d’environ 120 000 hectares, sa production annuelle s’élève à près de 4 800 000 hectolitres de vin. Ce succès ne date pas d’hier. Tout commence au XIIe siècle grâce aux échanges commerciaux entre la région bordelaise et l’Angleterre.

Bordeaux
Catégorie
Pays
7 Produits
Château Le Grand Moulin 'Collection Grande Réserve' Bordeaux 2014
'Collection Grande Réserve' Bordeaux 2014
Château Le Grand Moulin
Rouge • France • Bordeaux
  • james_suckling_91_catalog
Château Clos Junet Saint-Émilion Grand Cru 2014
Saint-Émilion Grand Cru 2014
Château Clos Junet
Rouge • France • Bordeaux
clock timer
  • jancis_robinson_17_catalog
Château du Taillan 'Cru Bourgeois' Haut-Médoc 2015
'Cru Bourgeois' Haut-Médoc 2015
Château du Taillan
Rouge • France • Bordeaux
  • bettanedesseauve_15_catalog
Château Mangot Saint-Émilion Grand Cru 2014
Saint-Émilion Grand Cru 2014
Château Mangot
Rouge • France • Bordeaux
  • la_revue_du_20_catalog
Château d'Yquem Premier Grand Cru Classé Supérieur Sauternes 2014
1er Grand Cru Classé Supérieur Sauternes 2014
Château d'Yquem
Vin liquoreux • France • Bordeaux
clock timer
  • new_fr
  • gaultmillau_france_17_5_catalog
Château Sigalas Rabaud Premier Cru Classé Sauternes 2010 - 0,375 L
Premier Cru Classé Sauternes 2010 – 0,375 L
Château Sigalas Rabaud
Vin liquoreux • France • Bordeaux
  • james_suckling_95_catalog
Château Sociando-Mallet Haut-Médoc 2014
Haut-Médoc 2014
Château Sociando-Mallet
Rouge • France • Bordeaux

Vins de Bordeaux

Le vignoble de Bordeaux est indéniablement la région viticole la plus reconnue au monde, réputation forgée par les plus grands domaines de France. D’une superficie d’environ 120 000 hectares, sa production annuelle s’élève à près de 4 800 000 hectolitres de vin. Ce succès ne date pas d’hier. Tout commence au XIIe siècle grâce aux échanges commerciaux entre la région bordelaise et l’Angleterre. Il s’ensuit alors une histoire pleine de tumultes : la crise du phylloxéra (qui mit en péril l’ensemble du vignoble dans la deuxième moitié du XIXe siècle), la Grande Guerre, puis la crise économique des années 1930 et enfin la Seconde Guerre mondiale. Au sortir de ses décennies difficiles, c’est-à-dire au début des années 1950, le Bordelais entre dans l’ère moderne et connaît une véritable renaissance jusqu’à devenir cette région viticole que nous connaissons aujourd’hui, synonyme d’excellence. Il est vrai que le Bordelais jouit de conditions idéales à la culture de la vigne : située exactement sur le 45e parallèle nord, il bénéficie d’un climat très favorable (océanique et tempéré) et de la proximité de la forêt des Landes qui freine les vents marins. De fait, il eût été insensé de ne pas y planter des vignes ! Les cépages dominants de la région sont le merlot, le cabernet sauvignon et le cabernet franc pour les rouges ainsi que le sauvignon blanc et le sémillon pour les blancs. La majeure partie de la production est consacrée à l’élaboration de rouges ce qui n’empêchent pas les blancs (et notamment liquoreux) d’être d’une qualité exemplaire. S’il est vrai que le vignoble est connu dans le monde entier, il n’en demeure pas moins qu’il est parfois difficile de comprendre le découpage de ses appellations et les différents classements des vins de Bordeaux. Tout cela mérite quelques explications.

Les sous-régions bordelaises et leurs appellations

On peut distinguer trois grandes sous régions dans le Bordelais : la rive gauche à l’ouest, la rive droite à l’est et, au milieu, l’Entre-deux-Mers. La rive gauche se situe au sud de la Garonne, sa capitale est Bordeaux. On y discerne trois grandes sous-régions : le Médoc (terre des appellations Médoc, Haut-Médoc, Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien ou encore Margaux), les Graves (Pessac-Léognan et Graves) et le Sauternais (Sauternes et Barsac). Sur la rive gauche, le cabernet sauvignon est roi. Il prospère sur des sols drainants de sables et de graviers, mêlés à un peu d’argile. Les vins ont de fait beaucoup de caractère, ils s’avèrent robustes et tanniques. Côté blanc, le Sauternais fait naître de magnifiques blancs à partir de sauvignon et de sémillon, ses blancs liquoreux sont d’ailleurs légendaires. La rive droite se trouve quant à elle au nord de la Dordogne (le fleuve). Elle abrite les sous-préfectures girondines de Blaye et de Libourne. On y distingue deux grandes sous-régions : le Libournais (Saint-Émilion, Pomerol, Fronsac) ainsi que le Blayais et Bourgeais (Côtes de Blaye, Côtes de Bourg). Ici, c’est le merlot qui est le cépage dominant. Il évolue sur des sols argilo-calcaires, ce qui donne naissance à des vins rouges plus ronds que ceux de la rive gauche. Entre ses deux zones viticoles, encastré entre la Garonne et la Dordogne, on retrouve l’Entre-deux-Mers (Entre-deux-Mers, Sainte-Foy) qui présente des vins beaucoup plus modestes et nettement moins connus. Les sols y sont composés d’argile et de graves. On y vinifie aussi bien du rouge que du blanc (sec et moelleux). Voilà pour ce qui est des différentes sous-régions bordelaises.