Panier Réservé pour 00:00min

Altos Las Hormigas

Un projet italo-argentin voué au succès

Lorsque le vigneron toscan Alberto Antonini visite l’Argentine en 1995 avec son ami entrepreneur Antonio Morescalchi, dans le but d’élargir son horizon viticole, il tombe amoureux du paysage riche et diversifié de la région de Mendoza. En effet, à plus de 800 mètres d’altitude, les steppes relativement pauvres rencontrent les imposantes Andes.

En savoir plus
L’équipe du domaine Altos Las Hormigas.
Vignes au pied des Andes.

Informations sur le domaine

  • Argentine
  • Mendoza
  • Malbec, bonarda, sémillon, pedro gimenez, chenin blanc

Guía Descorchados
« Altos Las Hormigas a été l'un des premiers domaines viticoles à produire du malbec de haut niveau, à une époque où personne ne savait quel succès international il allait connaître. Tout a commencé dans les années 1990 avec les vigneron fondateurs, Attilio Pagli et Alberto Antonini et l'ingénieur Antonio Morescalchi, tous deux originaires d'Italie. Le domaine continue de miser fortement sur le malbec, approfondissant ainsi l'origine de ses vins, qui comptent parmi les plus passionnants de la scène locale. »

Robert Parker's Wine Advocate
« Altos Las Hormigas est le projet italo-chilien d'Antonio Morescalchi, Alberto Antonini, Attilio Pagli, Pedro Parra, Albert Cussen, Pedro Donoso et Patricio Bustamante. Situé au cœur de Mendoza, le domaine a vu le jour à Luján de Cuyo avec 211 hectares de terres dont 47 hectares de malbec plantés entre 1996 et 2012. Six hectares de bonarda ont été plantés en 2007. Ensuite 54 hectares sont plantés à Altamira dans le Valle de Uco, principalement avec du malbec, sans oublier un peu de bonarda et de sémillon afin de préserver la biodiversité, en suivant ce qu'ils ont appris d'Alan York et de Gianfranco Soldera. Ils ont récolté les premiers raisins du Jardín de Altamira en 2020. Leurs vignobles sont certifiés biologiques. »

Collage: Vignes et vendanges à Altos Las Hormigas.

Altos Las Hormigas

Antonini voulait donc fonder son nouveau domaine en ces lieux, où les phénomènes climatiques El Niño et La Niña alternent et garantissent des conditions climatiques fascinantes. Il a immédiatement reconnu le potentiel des sols, de l’altitude, du climat et des cépages autochtones. Tandis que la communauté viticole ne prenait pas encore les cépages malbec ou bonarda au sérieux et les considérait comme de moindre qualité, Antonini y voyait l’avenir du vin argentin.

De retour en Italie, Alberto Antonini a commencé à rechercher des investisseurs avec son ami Antonio Morescalchi et a pu acheter 206 hectares de vignes à Mendoza. De plus, il s’est associé à Attilio Pagli, également vigneron de Toscane, et à l’agronome argentin Carlos Vazquez, qui a travaillé pendant vingt ans avec le domaine Catena. Lorsque les premiers ceps de malbec et de bonarda ont été plantés en 1996, l’équipe était confrontée à de sérieux problèmes : des colonies de fourmis dévoraient les jeunes vignes pendant la nuit. L’équipe a mis un certain temps à trouver une solution afin d’empêcher de manière écologique les petits insectes de manger les vignes. Les quatre compères ont pris ce revers avec humour et ont ainsi trouvé le nom pour le domaine : Altos Las Hormigas signifiant 'fourmilière'.

Malgré ces difficultés initiales, l’équipe d’Antonini a réussi le lancement du projet. Au cours de la première année, ils sont devenus de véritables spécialistes du terroir et des cépages malbec et bonarda. Ce sont notamment les vins de malbec comme le 'Gualtallary' ou le 'Paraje Altamira' qui décrochent régulièrement d’excellentes notes de la part du guide Parker, entre autres. De la sorte, le domaine Altos Las Hormigas fait partie des précurseurs de la première heure du malbec d'Argentine de haut niveau.