Panier Réservé pour 00:00min

'Sténopé' Brut 2008

Veuve A. Devaux

grapes-default-small Chardonnay, Pinot Noir

La photographie des terroirs champenois par M. Chapoutier, petit prince du Rhône, le bruit a couru longtemps dans les vignobles. Le millésime 2008 voit naître Sténopé, une cuvée d’exception pour 4 mains, à l’unisson. 3400 bouteilles ont été produites, nous en avons une petite centaine, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

139,90 €*
186,53 € / Litre
Livraison prévue Entre 2 et 5 jours

Avis des experts

Notes de dégustation

Quand Michel Chapoutier élabore un champagne, ça donne quoi ? Bien sûr, Michel Parisot, le chef de caves de Devaux depuis de nombreuses années et Laurent Gillet, directeur de la Maison, ont également œuvré, et voilà Sténopé, une partition à 6 mains pour un millésime mésestimé : 2008. Assemblage tenu secret, idem pour l’élevage, mais la magie qui opère à la dégustation en dit long sur le talent des 3 personnages et réjouit les amateurs. Attention, rareté : 3400 bouteilles ont été produites !
Sténopé 2008 s’avance, arborant sans flagornerie mais avec assurance la fraîcheur de son année de naissance. 2008, soleil discret, nez plus minéral qu’opulent. Progressivement se révèlent des notes toastées et chocolatées, marque d’une vinification originale et surtout irréprochable. Les agrumes confits sont les derniers à entrer dans le cadre, escortés par les épices. Ses seconds rôles prennent peu à peu leur place, pour confirmer la grande complexité de millésime. En bouche, douceur et vivacité marchent mains dans la main, tendresse, délicatesse et précision, tout est là, sans ambages, sans excès, À sa place. La finale joue la carte des notes citronnées et la bergamote. La texture si particulière, crémeuse, est due à la première fermentation qui a principalement eu lieu en fût. Il est des mélodies qui ne vous quittent plus, voilà celle que Michel Chapoutier et Laurent Gillet vous fredonnent. La dégustation de Sténopé laisse un souvenir impérissable, et fait incontestablement partie de la famille des très grands vins.

Critiques et Notes

Le Monde - Supplément Vins

« Quelle joie de pouvoir placer cette petite coopérative auboise parmi les immenses de la Champagne! Les cuvées Devaux sont toujours très appréciées, mais celle-ci, réalisée avec Michel Chapoutier, plane sur des cimes insoupçonnées. Splendide. Très inspirant. » Décembre 2015

Les Échos

« C'est une microcuvée, en vérité, de moins de 4000 bouteilles, qui est elle-même l'assemblage - à l'image des pixels composant la photographie numérique - de nombreuses microparcelles totalisant moins d'un hectare. Michel Chapoutier apporte sa science du parcellaire et Laurent Gillet sa maîtrise de l'assemblage. Mais sur l'emplacement exact des vignes, sur la proportion précise de chardonnays et de pinots noirs, un mystère volontaire demeure. » Décembre 2015

Le Figaro

« Un Champagne rare et chaleureux (3400 bouteilles et 620 magnums) issu d’une sélection rigoureuse de parcelles de pinot noir et de chardonnay effectuée par le chef de cave Michel Parisot. Une belle photo du terroir en quelque sorte, traitée avec tous les égards. » Novembre 2015

Cuisine et Vins de France

« Sténopé est né d’un pacs, un pacte d’amitié entre deux vignerons d’exception : Laurent Gillet, de Champagne Devaux, et Michel Chapoutier, du Rhône. Ils ont imaginé un champagne produit chaque année, bonne ou mauvaise : c’est la nature qui décide, et comme toutes les raretés, c’est cher, mais délicieux en 2008. » Octobre 2015

Bettane & Desseauve – En Magnum

« Ainsi, Sténopé exécutera une partition unique, donnant l’image la plus fidèle du millésime. (…) Sténopé est un champagne gracieux, élancé et minéral, joliment étoffé par son passage en barriques. Des saveurs de pralin et de grillé relaient des premières notes citronnées, de bergamote et d’épices. Sa netteté et sa profondeur de champ lui offrent de longues années à vivre encore ; d’ores et déjà, c’est un champagne de table, prompt à débuter dès l’apéritif, parfait sur les poissons et crustacés. » Septembre 2015

Terre de vins

« Le projet, né en 2007, aboutit à un concept : sortir chaque année une cuvée millésimée, quelle que soit la météo et l’état des raisins, pour qu’elle devienne une photographie en temps réel d’un terroir et d’un millésime. D’où son nom, Sténopé, cette petite chambre noire percée d’un trou qui faisait office d’objectif au début de la photographie, à la fin du 19ème siècle. » Octobre 2015

Google Map of Champagne Devaux

Un long fil rouge entre La Champagne et le Rhône !

Laurent Gillet et Michel Chapoutier incarnent une philosophie, un esprit qui anime, de Troyes à Tain l’Hermitage, les vignobles et les hommes qui y travaillent. S’ils se connaissent depuis une bonne dizaine d’années maintenant, le projet Sténopé (du grec sténos, étroit, et opê, trou. Petit trou dans la paroi d’une chambre noire, faisant office d’objectif photographique. Dispositif optique très simple utilisé au tout début de la photographie pour capturer une image de la réalité.) voit enfin le jour en 2008 avec ce premier millésime. Puis il a fallu que le temps fasse son œuvre, pour qu’enfin la cuvée soit mise en vente à la fin de l’année 2015.

À propos de Devaux :

Comme bon nombre de saga champenoises, celle-ci repose sur le caractère affirmé d’une femme, Claude-Joseph Devaux (née Ducray) qui en 1846 fonde la Maison Devaux et la fait progresser en compagnie de son fils, François-Auguste. Ce dernier mourra aussi prématurément, laissant à Augusta-Maria une Maison en plein essor. Elle gérera l’affaire jusqu’en 1895, à ce moment-là, Devaux exporte déjà 75 % de sa production !
Le fils de cette dernière est victime d’un accident cardiaque, sa veuve prendra elle aussi les rênes de l’entreprise, elle est alors âgée de 31 ans t restera jusqu’à ce qu’elle en ait 80 ! Ses deux fils prennent la succession de la Maison, à l’époque à Epernay, et le dernier du nom la confiera à Laurent Gillet, alors à la tête de l’Union Auboise. De cette longue succession de personnages aux caractères uniques est née une Maison solide et pérenne, toujours tournée vers l’excellence et livrant des cuvées authentiques et d’une régularité irréprochable.

À propos de M. Chapoutier :

Maison incontournable de la Vallée du Rhône depuis 1808, les Chapoutier se sont succédés génération après génération pour devenir la référence de la région.
Véritables conquérants, ils ont planté des vignes sur les plus beaux terroirs : Hermitage, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph, Ardèche, Côte-Rôtie, Condrieu, Châteauneuf-du-Pape, Banyuls, Tricastin, Roussillon ...
Aujourd'hui c'est Michel Chapoutier qui est à la tête du domaine. En 1989, à l'âge de 26 ans, il a déjà compris certains principes : laisser respirer le sol, laisser s'exprimer le terroir et le millésime.
Très vite, il convertit une partie puis l'ensemble du vignoble en biodynamie. A l'époque on le prend pour un 'extrémiste passionné'. Maintenant il est respecté de tous !
Sa philosophie se base sur le cycle végétal de la vigne : prohibition de pesticides et des engrais chimiques et peu d'intervention humaine. L'écosystème doit se maintenir par lui-même.
Les vinifications doivent aussi suivre cette éthique en préservant l'équilibre sol / climat / terroir. Seul le millésime fait la différence.
La gamme de vin qui en résulte est tout simplement époustouflante : du vin gourmand et accessible au grand cru de l'Hermitage, chaque flacon incarne la signature Chapoutier : honnête, authentique et équilibré !

Champagne Devaux + M. Chapoutier = Sténopé !

Et l’addition frôle la perfection, en même temps, quand on voit les forces en présence, on ne s’attendait pas à moins ! Né d’une rencontre entre « l’un des hommes les plus importants du mouvement coopératif champenois » et « l’un des plus brillants négociant-vigneron de France » dixit La Revue du Vin de France pour les deux, ce Champagne, photographie du terroir et surtout du millésime, est une partition unique, le premier millésime est 2008. Année discrète, beaucoup plus que les 2009, 10 et 11, elle a été assez avare en soleil, la Champagne a surtout vu un ciel bas et voilé pendant 12 mois. Hiver froid, printemps maussade, seule une remontée des températures mi-juin a permis une floraison normale, avent le retour de la fraîcheur tout l’été. Les vendanges ont tardé à débuter, et n’ont eu lieu de pendant la seconde quinzaine de septembre. À lire ces commentaires météorologiques, 2 questions vous taraudent : pourquoi ne pas avoir attendu le millésime précédent, bien sûr, et est-ce que c’est bon, surtout ! La première réponse est dans la question, ou presque : ils ont décidé de s’atteler à la tâche quelle que soit l’année, pour photographier un temps dans le vignoble, capturer une ambiance ; e vigneron a son mot à dire, mais c’est encore la nature qui décide ! Votre deuxième interrogation fait sens, et la réponse est oui. L’assemblage est tenu secret, mais les amateurs sont unanimes, nous tenons-là une cuvée de haut-vol, qui élève Devaux dans les hautes sphères ! La richesse en sucre dans les baies et l’acidité, assez présentes, ont permis aux jus de trouver le parfait point de focus dès les premières fermentations. Le profil de Sténopé 2008 s’est ainsi dessiné, élégant, fin et doué d’un grand potentiel de vieillissement. Les caprices des astres auront, en livrant une arrière-saison clémente, donné naissance à un champagne millésimé hors du commun.

Détails du produit

  • Catégorie:
    Champagne
  • Cépage:
    Chardonnay, Pinot Noir
  • Volume:
    0,75
  • Région:
    Champagne
  • Producteur:
    Veuve A. Devaux
  • Température:
    8-10°C
  • Degré d'alcool:
    12 %
  • Potentiel de garde:
    Jusqu'en 2020
  • Élevage:
    Méthode champenoise
  • Type:
    Brut
  • Mentions légales:
    Contient des sulfites
  • Style du vin:
    Vieux vins, Élégant
  • Accord mets-vin:
    Fruits de mers / Crustacés
  • Numéro d'article:
    11710
  • Adresse de production:
    Champagne Devaux
    10110 Bar-sur-Seine
    France
'Sténopé' Brut 2008
Veuve A. Devaux
Champagne • France • Champagne
139,90 €*
186,53 € / Litre