Panier Réservé pour 00:00min

Duluc de Branaire-Ducru Saint-Julien 2012

Château Branaire-Ducru

grapes-default-small Cabernet Sauvignon, Merlot

Voilà un second qui a tout d’un jeune premier ! Le rapport qualité-prix est imbattable, le plaisir aussi !

Épuisé

Avis des experts

Notes de dégustation

S’il est bien un nom connu à Saint-Julien, et plus généralement à Bordeaux, c’est bien Branaire-Ducru ! Vieille propriété installée sur la Rive Gauche de la Gironde, elle connait depuis une vingtaine d’années un réveil progressif mais régulier et s’est hissée au sommet du Cru grâce à Patrick Maroteaux. Duluc de Branaire est ce que l’on appelle un ‘second vin’, entendez par là un vin issu des jeunes vignes du domaine, et a tout d’un jeune premier ! Le prix reste sage, alors un conseil, allez-y les yeux fermés.

À l’œil, la robe est sombre et secrète, le nez s’ouvre dans un premier temps sur les fruits rouges et noirs pour révéler progressivement des arômes tertiaires. Épices, cacao et on devine que le cuir fera bientôt partie du casting. La bouche est souple et pleine de fraîcheur, c’est l’apanage de la jeunesse, si l’on ose dire. Comme le Grand vin de Branaire-Ducru, il montre une belle régularité depuis dix ans.

Comme nombre de Bordeaux de haut vol, cette cuvée sera l’alliée idéale de belles pièces de viande rouge rôtie et de gibiers, plus spécialement le faisan.

Critiques et notes

La Revue du Vin de France : 2 étoiles ‘Très grand domaine doté d’un terroir fabuleux’

« Sous la houlette de Patrick Maroteaux, désormais épaulé par son fils François-Xavier, Branaire-Ducru s’est tranquillement hissé au sommet et fait désormais partie des crus incontournables du Médoc. Ces dernières années, le château a bénéficié d’équipements techniques de premier plan. Par la nature de son terroir, Branaire-Ducru ne peut donner un vin aussi corsé que ceux engendrés par les trois Léoville ; il joue sur un registre différent, plus en finesse et en souplesse, tout en vieillissant admirablement. Depuis une quinzaine d’années, le cru n’a cessé de monter en puissance et les derniers millésimes atteignent un niveau remarquable. »

Bettane & Desseauve : 4 étoiles

« Ce cru, au parcellaire réparti sur l’ensemble de l’appellation, exige de la rigueur dans le travail et l’obtient d’une équipe très compétente. Sa régularité est à citer en exemple ainsi que celle du second vin, Duluc. Souvent un peu austère et timide dans ses premières années, il affirme un tannin fin, élaboré dans un cuvier qui fut l’un des premiers à revenir à la gravité dans le traitement du raisin. Son rapport qualité-prix est excellent. »

Guide Hachette : Vin cité

« Un second vin plaisant par sa rondeur, sa puissance mesurée et sa jolie finale, riche, vineuse et réglissée. »

Le Figaro

« Le Château Duluc est issu de la sélection des fruits provenant des vignes les plus jeunes à l’assemblage. C’est un vin souple, plein de fraîcheur, avec des notes de fruits rouges et noirs, et l’on retrouve les arômes d’épices et de cacao de son frère cadet. Comme ce dernier, il a montré une belle régularité depuis dix ans. Il convient de le boire après quelques années de bouteille. Ce vin est jugé comme l’un des meilleurs rapports qualité-prix de Saint-Julien. »

Un domaine ancestral

L’histoire de Branaire-Ducru commence au 14ème siècle, elle est étroitement liée à celle de Beychevelle. Il s’agissait en effet à l’origine d’une seule et même propriété, avant que les terres de Beychevelle ne soient divisées et que Jean-Baptiste Braneyre n’en rachète une partie. Il en fait un domaine autonome qui fut classé 4ème cru lors de la célèbre classification de 1855. Il acquit cependant très vite la réputation de faire un vin de la qualité d’un 3ème cru. Le nom du château évolua au fil des siècles : de Braneyre il devint Branaire puis finalement, au 19ème siècle, Branaire-Ducru, lorsque Gustave Ducru et sa sœur Zélie devinrent propriétaires. Le domaine appartient aujourd’hui à Patrick Maroteaux et à sa famille qui ont beaucoup travaillé, et travaillent toujours à l’amélioration de sa qualité. La propriété compte 60 hectares de vigne : 70% de cabernet sauvignon, 22% de merlot, 5% de cabernet franc et 3% de petit verdot. Depuis 1991, le Grand Vin Château Branaire-Ducru ainsi que le Second Vin Duluc de Branaire-Ducru sont vinifiés dans une cave à la pointe de la modernité, ce fut la première de la région de Bordeaux – qui travaille uniquement par gravité naturelle, sans l’intervention de pompes insensibles. Le fruit s’exprime et est respecté et est ensuite sublimé par un travail d’élevage parfaitement maitrisé, qu’il s’agisse du ‘premier’ ou du ‘second’ vin.

Un vrai jeune premier !

La cuvée Duluc de Branaire-Ducru Saint-Julien 2012 fait la part belle au cabernet sauvignon, 70 % de l’assemblage, complété de 23,5% de merlot, de 4% de petit verdot et de 2,5% de cabernet franc. Les vignes, plantées sur un sol argileux et de graviers, sont vieilles en moyenne de 15 ans et densément plantées : de 6700 à 10000 ceps par hectare. Les grappes ont été cueillies à la main entre le 27 septembre et le 14 octobre et minutieusement pressées dans la cave du château. La fermentation a lieu dans des réservoirs en acier inoxydable à une température constamment contrôlée, comprise entre 26 et 28°C. La macération dure ensuite trois semaines.

L’élevage dure 16 à 20 mois selon les millésimes dans des barriques de chêne français d’origines diverses, 60 à 65% sont neuves. La seule particularité d’un ‘second vin’, comme on les appelle à Bordeaux, est issu de jeunes vignes. Tout le reste, des vignes à la bouteille en passant par le chai, est identique. Vous tenez là l’un des meilleurs rapport qualité-prix de Saint-Julien !

Détails du produit

  • Catégorie:
    Rouge
  • Cépage:
    Cabernet Sauvignon, Merlot
  • Volume:
    0,75
  • Région:
    Bordeaux
  • Degré d'alcool:
    13 %
  • Accord mets-vin:
    Bœuf, Gibiers
  • Type:
    Sec
  • Producteur:
    Château Branaire-Ducru
  • Mentions légales:
    Contient des sulfites
  • Numéro d'article:
    11540